12 Novembre 2013
Postez une petite annonce gratuite, cliquez ici !
• Tours à bois • Rabots • Dégauchisseuses • Mortaiseuses • Toupies • Scies
Recherche : dans

christian louboutin soldes pas cher

christian louboutin soldes pas cher

par Tanya Agrawal

(Reuters) - Weibo Corporation, propriétaire d'un service de micro-blogging en Chine semblable à , a gagné 19% pour son premier jour de cotation sur le Nasdaq jeudi, redonnant un peu de lustre aux valeurs technologiques à Wall Street.

Les débuts de Weibo à New York sont suivis de près avant l'introduction en Bourse très attendue d'Alibaba Group Holding, le géant chinois du commerce en ligne.

Alibaba, qui est actionnaire de Weibo, est susceptible de lancer dès la semaine prochaine son offre publique de vente (IPO) qui pourrait atteindre les 15 milliards de dollars (10,8 milliards d'euros) - ce qui en ferait la plus importante IPO d'une société de l'internet depuis celle de 16 milliards de dollars de Facebook en 2012.

Weibo a mis a prix son action au bas de la fourchette indicative de 17-19 dollars et a réduit de 16% le nombre de certificats de dépôts (American Depositary Shares, ADS) proposés aux investisseurs, à 16,8 millions au lieu des 20 millions initialement prévus.

Cette prudence a payé puisque le titre a fini sa première séance de cotation à 20,24 dollars (+19,06%), après une pointe à 24,48 dollars qui valorisait le "Twitter chinois" à quelque 4,7 milliards de dollars.

L'envolée de l'action a surpris certains investisseurs qui prévoyaient au contraire des débuts difficiles compte tenu des risques de censure en Chine et de la concurrence, sans parler de la récente correction subie par les valeurs technologiques en Bourse.

A 24 dollars, son plus haut du jour, l'action Weibo se paie 26 fois le chiffre d'affaires 2013, soit plus que Facebook qui affiche un multiple de 19, mais moins que Twitter qui en est à 40.

ASCENSION FULGURANTE

Les débuts réussis de Weibo ont porté d'autres valeurs internet chinoises cotées à Wall Street. Le portail Sina, maison mère de Weibo, a pris 6,71%, le site de streaming Youku Tudou 3,38% et le réseau social RenRen 1,19%.

"C'est trop. Ce sont des valeurs très spéculatives qui sont porteuses d'une grande incertitude", avertit Michael Yoshikami, de Destination Wealth Management. "On est dans une situation très semblable à 1999 (pendant la bulle de la nouvelle économie). Les investisseurs ne regardent pas les chiffres actuels et se moquent des valorisations, mais un jour il faudra bien y venir."

Weibo est souvent comparé à Twitter mais sa capitalisation boursière ne fait pas le poids à côté. A la clôture de mercredi, Twitter avait une valorisation de 26 milliards de dollars.

L'IPO de Weibo, menée par Goldman Sachs et Credit Suisse, a permis de lever 286 millions de dollars, dont l'essentiel ira à Sena. La participation de la maison mère descend par la même occasion à 56,9% du capital contre 77,6% auparavant.

Alibaba, qui avait payé 585,8 millions de dollars pour 18% de Weibo l'an dernier, verra pour sa part sa part augmenter à 32%, avec à la clé un siège au conseil d'administration.

Weibo ("micro blog" en chinois) a connu une ascension fulgurante dans un pays où Twitter est interdit mais sa croissance ralentit depuis l'entrée en vigueur, en septembre, d'une réglementation qui punit de jusqu'à trois ans d'emprisonnement le partage en connaissance de cause de fausses informations sur internet.Selon le journal britannique The Telegraph, le nombre de messages postés sur Weibo a chuté de jusqu'à 70% depuis lors et les utilisateurs très actifs - qui postent au moins 40 messages par jour - n'étaient plus que 111.000 en décembre 2013 contre 430.000 en mars 2012.Le principal bénéficiaire en a été le service de messagerie WeChat, appartenant à Tencent Holdings, qui permet des échanges plus confidentiels et dont le nombre d'utilisateurs actifs est passé de 121 millions par mois en septembre 2012 à 272 millions un an plus tard.

WeChat n'est toutefois pas non plus à l'abri de la censure : le gouvernement a fermé le mois dernier plusieurs dizaines de comptes populaires, dont celui du journaliste d'investigation Luo Changping.

Après la forte hausse des marchés en 2013, les entreprises se bousculent au portillon pour entrer en Bourse. Aux Etats-Unis, les IPO ont permis de lever plus de 18 milliards de dollars sur les trois premiers mois de cette année, soit le meilleur trimestre depuis plus de 10 ans. Les IPO de valeurs technologiques ont représenté à elles seules quatre milliards de dollars environ, contre un milliard au premier trimestre 2013.

(Avec Yimou Lee, Elzio Barreto et Denny Thomas à Hong Kong, Véronique Tison pour le service français)


Related Articles:
chaussures louboutin homme pas cher
chaussure christian louboutin pas cher
louboutin pas chere
louboutin
louboutin sneakers pas cher
talon louboutin pas cher